La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h30 02 51 26 51 88
logo Biocoop
Biocoop Maraichine

Viande - Ferme Le Petit Moineau

Viande - Ferme Le Petit Moineau

Falleron

https://ferme-le-petit-moineau.fr
Eva Guerret
Eleveuse de vaches Maraîchines

Nous élevons une trentaine de vaches Maraîchines ainsi que des volailles sur une ferme constituée principalement de prairies et conduite en agriculture biologique. Nous sommes situés à Falleron, dans le bocage, à la frontière des départements Vendée et Loire Atlantique.
Nous avons à cœur de préserver le bocage, cet élément est un héritage collectif et sa pérennité est liée à l'élevage des ruminants nourris à l'herbe. Les prairies, les haies et les mares sont des ensembles riches en biodiversité et contribuent à la qualité de l'eau que nous buvons tous.

La Maraîchine est une race de vaches typiques qui s'adaptent parfaitement à nos prairies. Revenue dans le paysage vendéen depuis quelques années, elle a bien failli disparaître à la fin des années 80. Aujourd'hui on en compte environ 2000.C'est une vache à croissance lente avec une viande goûteuse. Nous sommes fiers de contribuer à la préservation de cette race. D'une part pour conserver ce que nous ont légué nos ancêtres et d'autre part pour toutes les qualités qu'elles possèdent, allant de leurs aptitudes laitières, en passant par leur tempérament doux avec l'éleveur et bien entendu pour leur magnifique regard charbonné !

Notre troupeau évolue dans le bocage, c'est-à-dire de petites parcelles entourées de haies, elles changent souvent de parcelle pour profiter d'une herbe tendre mais aussi pour leur moral, n'oublions pas que leurs ancêtres étaient nomades. L'écosystème de notre bocage et l'élevage des ruminants sont intimement liés et les haies leur offrent de l'ombre l'été et un abri lors du vent et de la pluie, de plus elles se régalent des feuilles d'arbres, l'été notamment.



Notre priorité en tant qu'éleveurs est de répondre aux besoins naturels de nos vaches, il en va de leur bien-être et donc du nôtre aussi. Nos vaches ont des cornes ! eh oui, les cornes ont une grande utilité pour les vaches. Elles sont le prolongement de leur sinus, ce sont des organes à part entière qui ont un rôle dans la digestion et la respiration, elles leur servent notamment à percevoir les goûts mais elles ont également un rôle social. Elles se reconnaissent et la forme et la taille des cornes déterminent leur place dans la hiérarchie. Saviez-vous qu'on peut connaître les événements de la vie d'une vache en observant ses cornes ? Par exemple, chaque anneau à la base des cornes représente la naissance d'un veau.

Nos vaches sont nourries d'herbes fraîches qu'elles broutent dans nos prairies de mars à décembre. L'hiver les vaches sont à l'abri, les prairies ont besoin de se reposer et nous nourrissons nos vaches d'herbe récoltée au printemps, en foin, c'est-à-dire séchée au soleil ou en enrubannage, conservée anaérobie. Elles ont aussi des céréales, cultivées en mélange (épeautre et pois) et des betteraves pour leur plus grand bonheur et celui des veaux qui profitent ainsi du lait de leur mère. Ce complément est nécessaire à la finition des animaux de boucherie. Nos pratiques culturales telles que les mélanges d'espèces et les rotations longues permettent de limiter les maladie et les ravageurs.


Crédit photo © Ferme Le Petit Moineau

Retour